Biographie

Calendrier

Programmes

Discographie

Enseignement

Composition

Galerie de photos

Liens

Textes

Page d'accueil


 

GUY BOVET, né le 22 mai 1942, a fait des études musicales de piano avec Jeanne Bovet à Berne, puis d'orgue avec Marie Dufour à Lausanne, Pierre Segond à Genève et Marie-Claire Alain à Paris.
Dès 1962, il a été lauréat de nombreux prix et distinctions nationales et internationales, parmi lesquelles des prix d’interprétation, de composition, discographiques, la bourgeoisie d’honneur de la ville de Dallas (Texas), et un doctorat honoris causa de l’Université de Neuchâtel. Il a été décoré à deux reprises par le gouvernement japonais pour ses activités pédagogiques, et par le gouvernement des Philippines en 2011 pour son action en faveur de la conservation des orgues historiques et la formation de jeunes organistes. Il est lauréat du prestigieux Prix de l'Institut Neuchâtelois.
Il a été organiste titulaire de la Collégiale de Neuchâtel de 1988 à 2009, et durant plus de vingt ans professeur à la Haute Ecole de Musique de l’Académie de Bâle. Il a été chargé de cours réguliers d'improvisation au Conservatoire "G.B. Martini" à Bologne (Italie), et il a enseigné la musique d’orgue espagnole à l’Université de Salamanque de 1979 à 1999. Professeur invité de nombreuses institutions à Berlin, Detmold, Lübeck, Hambourg, Berlin, Vienne, Helsinki, Oslo, Copenhague, Varsovie, Moscou, Dublin, Londres, Feldkirch, Marseille, Lyon, Fribourg, il a fait des séjours prolongés à l’University of Western Ontario (Canada) 1970, University of Oregon (USA) 1978-1980, Drake University (USA) 1982, Southern Methodist University, Dallas (Distinguished Visiting Professor en 1984), Université de Cincinnati (1986).
Il enseigne dans le cadre de cours et d’académies parmi lesquelles celles de Haarlem (NL), Varsovie (PL), Salamanque (E), Arona et Pistoia (I), Greensboro (USA), Bruxelles (B), New England Conservatory of Music (Boston), Concours suisse de l’orgue, Université populaire de Lausanne, Université 3A de Neuchâtel, lors de nombreux congrès nationaux de l’American Guild of Organists, du Royal Canadian College of Organists et de la Organ Historical Society (USA) ; à l'académie annuelle de musique espagnole de Gifu (Japon), à plusieurs congrès de l’orgue latino-américain à Oaxaca, au Mexique, aux universités d'Oxford et de Cambridge, et au Royal College of Organists à Londres.
Guy Bovet est membre de jurys de nombreux concours internationaux. Il fut co-fondateur du Concours Suisse de l’Orgue et de l’académie internationale de Romainmôtier. Il a présidé durant 12 ans l’Association des Organistes romands, et préside actuellement la Fondation Jean Tanner à Neuchâtel et la Société de Musique de cette ville. Enfin, il est le rédacteur en chef de la revue suisse "La Tribune de l'Orgue", dans laquelle il a publié (ainsi que dans de nombreuses publications similaires) quelque 2000 articles sur différents sujets touchant à l'orgue.

Il est membre du conseil d’administration de la Fédération Francophone des Amis de l’Orgue et a été plusieurs années membre du comité de la Gesellschaft der Orgelfreunde (D).

Dès ses premières années d’activité professionnelle, Guy Bovet s’est investi pour la sauvegarde et la mise en valeur des orgues historiques. Il fut membre de la Communauté de travail pour la sauvegarde des orgues historiques suisses., dissoute en 2009.
Il a réalisé un travail important de recensement des orgues coloniales au Mexique et au Brésil avec la collaboration de l’UNESCO et de PRO HELVETIA.
Avec son épouse Marisa, il a été la cheville ouvrière du sauvetage et de la restauration de l’orgue de la famille Alain, instrument de première importance dans l’histoire de la musique d’orgue de la première moitié du 20ème siècle, qui est maintenant réinstallé dans un des bâtiments du complexe conventuel de Romainmôtier.
Autorité reconnue en matière de restauration et de construction d’orgues, Guy Bovet fonctionne comme expert pour des projets dans le monde entier (Europe, Amériques, Extrême-Orient).

Guy Bovet s'occupe aussi d'édition musicale: il a publié entre autres des oeuvres à deux orgues retrouvées à l'abbaye d'Einsiedeln, des oeuvres d'orgue du compositeur espagnol José Lidón, et les oeuvres pour et avec orgue du compositeur neuchâtelois Paul Mathey. En 2007 a enfin paru son "magnum opus": le traité et la musique de Francisco Correa de Arauxo (1584-1654), traduits en français, allemand, anglais et japonais, un volume d'environ 500 pages (éditions Ut Orpheus, Bologne).

Son activité principale se situe cependant dans une féconde carrière de concertiste qui le conduit à un rythme soutenu de 50 à 60 concerts par an dans toutes les parties du monde où l’on joue de l’orgue : Europe, Asie, Australie, Amériques.

Organisateur efficace et imaginatif, il a présidé durant 30 ans aux activités de la Société des Concerts Spirituels de Genève, et dirigé durant vingt annéest la société des concerts de la Collégiale de Neuchâtel, à laquelle il a su donner une audience qui dépasse nos frontières. Il fut aussi directeur artistique du festival d’orgue de Lahti en Finlande pendant deux ans

Son répertoire couvre toutes les époques et tous les styles de la musique. Durant les années 60 et 70, il a largement contribué à diffuser les pratiques historiques d’exécution à l’orgue et dans la musique de chambre, notamment par ses nombreuses collaborations avec la violoniste Chiara Banchini.

Son œuvre de compositeur compte actuellement plus de 250 numéros d’opus, recouvrant tous les genres de la musique : musique symphonique, concertos avec orchestre, comédie musicale, opéra, musique de chambre, mélodies, musique pour instruments solistes parmi lesquelles l’orgue tient une place de choix. Mais la plus grande partie de son œuvre est consacrée à la musique de scène et de film. Dans ce cadre, Guy Bovet a eu l’occasion de collaborer avec des metteurs en scène et cinéastes tels que Hudecek, Mentha, Wod, Lavelli, Karge, Langhoff, Soutter, Tanner, Goretta, Joris et, bien entendu, son ami d’enfance François Rochaix, qui lui a confié la composition de la musique du spectacle d’ouverture de l’Exposition nationale suisse Expo.02 sur   l’arteplage de Neuchâtel et celle du spectacle "Calvin, Genève en flammes" créé en été 2009.
Un catalogue complet de ses œuvres est en voie d’élaboration en collaboration avec la Bibliothèque Publique et Universitaire de Lausanne, qui réunit tous ses manuscrits.

Intéressé par les langues, Guy Bovet s’exprime en français, allemand (y compris dialecte bernois), italien, anglais, espagnol, néerlandais, finlandais, russe et japonais.

Copyright © 2003 WindMaster