L’orgue qui vous ouvre les bras est un instrument napolitain typique de 9 jeux, construit en 1706 (et probablement légèrement modifié plus tard). Acheté chez un antiquaire à Florence, il m’a accompagné durant la plus grande partie de ma vie, trônant d’abord dans la grande salle de la Maison du Prieur à Romainmôtier, où j’ai vécu 30 ans, et maintenant dans le salon de mon domicile actuel au Faubourg de l’Hôpital à Neuchâtel. Je l’ai légué à la Ville de Neuchâtel pour être placé après ma mort à la Collégiale, où il complètera un magnifique trio avec le 4-claviers de 1996, chef-d’œuvre de la Manufacture de Saint-Martin, et l’orgue d’Eberhard Friedrich Walcker de 1870, restauré de 2020 à 2022 par les ateliers de Pascal Quoirin à Saint-Didier (France).

DSC05388B.jpg